Édito

Une association

# la presse pour passion

Nouveau, comme le vin nouveau, ce site voit le jour en ce début d’automne, une période propice aux nouvelles cuvées. Lancé il y a déjà plusieurs mois, le chantier de notre site newlook n’est pas encore achevé. Qu’importe, nous avons décidé de ne pas attendre plus. Au fil des semaines et des mois, il va s’étoffer, s’enrichir de nouveaux textes, de nouvelles images, de nouvelles rubriques. Un site en mouvement, comme le miroir permanent des activités du Centre de la Presse.
Il y a 25 ans, en novembre 1993, l’association naissait à Touchay dans le Cher… avec la presse pour passion.
Un quart de siècle plus tard, Le Centre de la Presse installé à Maisonnais et au Châtelet poursuit son développement, s’inscrit de mieux en mieux dans le paysage culturel de son territoire, résonne de plus en plus souvent sur d’autres régions.
Que de chemin parcouru ! Aujourd’hui Le Centre de la Presse compte une centaine d’adhérents et gère une collection d’1/2 million de revues et journaux internationaux, nationaux et régionaux conservés sur 3.000 m2, et dont le plus ancien date de 1631, année de création de la presse écrite française.
Une presse écrite qui aujourd’hui souffre, qui cherche de nouvelles voies, de nouveaux modèles économiques. La presse subit depuis plusieurs années une révolution qui n’en finit pas. L’informatique, internet, les smartphones et les réseaux sociaux d’information ont, sur un peu plus de 20 ans, tout remis en question. Des questions souvent sans réponses. Les certitudes d’hier ne semblent plus avoir de sens aujourd’hui.
Le Centre de la Presse se développe au milieu de ces difficiles mais passionnants bouleversements, et ses nombreuses activités prennent de plus en plus de sens. Dans les premières années de cette aventure culturelle et associative, on nous prenait parfois pour des cinglés ; aujourd’hui le regard qui est porté sur nos actions et sur nos objectifs a bien changé.
Tout cela est encourageant et nous conforte dans notre volonté inébranlable de poursuivre notre traversée, parfois contre vents et marées. Mais soyons réalistes et « demandons l’impossible » : il y a encore beaucoup de travail pour pérenniser cette association. Nous sommes sans doute au milieu du gué, au milieu d’une longue journée de labeur. Minuit est loin devant, ce n’est donc pas l’heure de se reposer sur des lauriers de papier. Ce qui est certain également, c’est qu’il nous faudra beaucoup de monde et beaucoup d’imagination pour inscrire Le Centre de La Presse dans le long terme. Plus encore que jamais, nous avons donc besoin de vous. Rejoignez-nous !
Et pour résumer, Le Centre de la Presse doit, lui aussi, trouver son modèle économique, afin de ne pas devenir bientôt une sorte de « radeau de la méduse », d’une presse écrite en déclin qui semble sombrer inexorablement…

Pascal ROBLIN
Président du Centre de la Presse
septembre 2018